AUTORITÉ DIGITALE
Actualité high-tech et numérique

Telegram se stabilise après une cyberattaque qui a affecté des millions d’utilisateurs

D’après les rumeurs, les chinois auraient tenté de surcharger les serveurs de l’application Telegram pour dissuader les manifestants.

Le réseau social Telegram a subit hier une énorme attaque DDoS qui a touché, dans certaines régions du monde, plusieurs millions d’utilisateurs qui ont eu du mal échanger des message via les serveurs de l’application.

D’après Pavel Durov, PDG de Telegram, la grande majorité des adresses IP repérées révèlent que les auteurs d’une telle attaque provenaient de la Chine, considérée comme État des pirates informatiques. Et par coïncidence, l’attaque survenait en pleine période de manifestations à Hong Kong.

Étant donné que les applications de communication privées et cryptées comme Telegram sont largement utilisées par les manifestants qui souhaitent organiser leurs mouvements de contestations, beaucoup de rumeurs ont circulé et ont fait état de ce que le gouvernement chinois aurait tenté de saboter Telegram pour empêcher les mouvements des citoyens qui ont choisi ce canal pour s’exprimer, en raison de son caractère crypté.

Plus tard, Telegram a tweeté pour informer les utilisateurs que leur système était maintenant stable.

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

POPULAIRES CETTE SEMAINE

POPULAIRES CETTE SEMAINE

NEWSLETTER

Abonnez-vous et recevez nos actualités chez vous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

+ 11 = 16