AUTORITÉ DIGITALE
Actualité high-tech et numérique

La fin de Windows 7 approche, les utilisateurs pas prêts à passer à Windows 10

Microsoft abandonnera Windows 7 en janvier 2020, et, avec environ 35% des ordinateurs dans le monde toujours en marche sous Windows 7, il y a de fortes chances qu’un nombre important de périphériques se retrouvent sans correctif de sécurité le moment venu.

Les recherches menées par Kollective révèlent que 96% des entreprises ont déjà commencé la migration vers Windows 10, mais qu’il est peu probable que beaucoup ne puissent pas terminer le processus de migration avant la date limite de janvier 2020.

Selon l’étude, les utilisateurs ne sont pas prêts à renoncer de si vite à cette version du système à cause d’une série de facteurs non négligeable qui pourraient ralentir le processus de passage vers Windows 10, notamment les problèmes de compatibilité typiques auxquels les entreprises pourraient être confrontées.

Les entreprises prennent tout leur temps

Malgré que Microsoft ait déclaré plus tôt cette année que 99% des logiciels fonctionnant sous Windows 7 devraient également prendre en charge Windows 10, expliquant qu’il offrait une assistance pour les 1% restant, les entreprises ne sont pas prêts à adopter tout de suite une nouvelle version du système.

Ce qui est également préoccupant, c’est que, selon l’étude, 79% des entreprises n’ont même pas installé les mises à jour immédiatement, ce qui signifie qu’elles préfèrent attendre que Microsoft les publie. Cela pourrait être dû à des problèmes de fiabilité des mises à jour, certains craignant que des correctifs bâclés ne perturbent leurs activités internes.

En outre, malgré les efforts du géant de l’informatique, 53% des personnes interrogées ont déclaré attendre au moins un mois avant de procéder aux mises à jour du système d’exploitation, bien que celles-ci incluent souvent des correctifs de sécurité critiques.

Kollective explique que c’est également l’une des conséquences de la migration vers une nouvelle approche Windows. Indique-t-il dans ses recherches.

Ce nouveau modèle « Windows en tant que service » comportera un ensemble unique de défis. Les mises à jour mensuelles de qualité ou les corrections de bugs seront normalement inférieures à 1 Go; alors que les mises à jour bi-annuelles des fonctionnalités peuvent aller jusqu’à 5 Go. En raison de la fréquence et de la taille croissantes de ces mises à jour, les équipes informatiques disposeront de peu de temps pour les tests et la distribution.

Microsoft continuera à offrir un support personnalisé pour Windows 7 après la date limite de janvier 2020, expliquant que cette option reviendrait de plus en plus cher chaque année. Les entreprises devront payer 50 USD par périphérique Windows 7 au cours de la première année, le prix va doubler pour atteindre 100 USD la deuxième année, et ainsi de suite.

Les entreprises, ne pouvant pas supporter l’idée d’exécuter un système ouvert à toutes vulnérabilité ou dont le support devenant de plus en plus cher, seront forcées de migrer le plus vite possible vers Windows 8 ou carrément vers Windows 10 après la fin de Windows 7.

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

POPULAIRES CETTE SEMAINE

POPULAIRES CETTE SEMAINE

NEWSLETTER

Abonnez-vous et recevez nos actualités chez vous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

45 + = 49