AUTORITÉ DIGITALE
Actualité high-tech et numérique

Huawei affirme ne pas travailler sur une solution pour remplacer Android

Huawei ne travaillait pas réellement pour remplacer Android de Google, c’était faut, confirme la société qui dit vouloir rester avec Android à l’avenir.

Plus tôt cette année quand les rumeurs circulaient et annonçaient que Huawei pourrait être banni de l’utilisation d’Android, les responsables du géant chinois de la technologie ont déclaré que la société était prête à une telle éventualité, affirmant qu’un système maison était en préparation pour remplacer Android.

Tel que annoncé par les rumeurs, en mi-mai dernier, les États-Unis ont inscrit Huawei sur une liste d’entités ne pouvant plus utiliser les produits et technologies développés par les entreprises américaines. La société a tout de suite été retiré de l’utilisation des produits américains notamment les systèmes Windows et Android qu’il utilise pour alimenter ses appareils.

À ce moment-là, il a été rapporté par tous les médias du monde que Huawei avait accéléré le développement de son propre système d’exploitation capable de remplacer à la fois Windows et Android. Le système a même été baptisé HongMeng, et aux dernières nouvelles, il devrait être opérationnel en Chine cet automne et en 2020 sur les marchés internationaux.

Cela aurait aidé Huawei à réduire l’impact de l’interdiction imposée par les États-Unis sur son portefeuille de produits, car un système d’exploitation pour ses nouveaux appareils était toujours disponible.

Mais il s’avère que Huawei ne développait pas réellement un remplaçant d’Android et que HongMeng, la plateforme qui faisait parfois la tournée en tant que rival du système d’exploitation mobile de Google, était en fait une plateforme IoT.

« Android et son écosystème comme premier choix »

Le président de Huawei, Liang Hua, a déclaré lors d’une conférence de presse la semaine dernière que la société n’avait pas encore décidé si une alternative Android devrait être développée ou non, suggérant que HongMeng, bien qu’il s’agisse d’un projet IoT, puisse facilement être promu en un système mobile complet. Liang Hua déclare la chose suivante.

Le système d’exploitation Hongmeng est principalement conçu pour les appareils IoT afin de réduire le temps de latence… En ce qui concerne les smartphones, nous utilisons toujours le système d’exploitation Android et son écosystème comme « premier choix ». Nous n’avons pas encore décidé si le système d’exploitation Hongmeng pourrait être développé à l’avenir comme système d’exploitation pour smartphone

Le système d’exploitation HongMeng de Huawei est plus rapide qu’Android. Android teste son système d’exploitation sur 1 million de téléphones, le HongMeng OS de Huawei se prépare pour le marché chinois. HongMeng OS est multi-plateforme.

Voilà autant de conclusions de différents rapports qui ont annoncé l’arrivée spectaculaire de HongMeng comme étant l’OS chinois capable de concurrencer Google avec son Android, mais hélas, c’est loin d’être cas. La société qui rassurait avoir développé une alternative à Android, vient de déclarer le contraire.

Selon les récents rapports, d’ici quelques semaines, les États-Unis vont commencer à accorder des licences temporaires aux entreprises américaines qui pourraient entretenir des rapports commerciaux avec Huawei. Il reste à voir si Huawei souhaite toujours poursuivre le développement de son propre système avec la possibilité de remplacer Android sur ses périphériques. Le temps nous en dira plus.

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

POPULAIRES CETTE SEMAINE

POPULAIRES CETTE SEMAINE

NEWSLETTER

Abonnez-vous et recevez nos actualités chez vous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

3 + 1 =