COVID-19 : soyez vigilants, voici quelques méthodes d’arnaque des cybercriminels

Alors que le monde entier est consterné par la pandémie de coronavirus, les cybercriminels profitent pleinement de la situation en cherchant à inciter les gens à installer des logiciels malveillants.

Selon les dernières recherches de la société de sécurité Checkpoint, les pirates utilisent le code «COVID-19» pour vendre des logiciels malveillants et des outils d’exploitation sur le dark web. Par exemple, ci-dessous est un outil de piratage de compte Facebook vendu pour 300 $ avec «une remise de 15%»

L’équipe de recherche de Checkpoint a également noté qu’il y avait eu une augmentation rapide du nombre de sites liés aux coronavirus; 6000 d’entre eux ont été enregistrés la semaine dernière. La firme de sécurité a noté que parmi les sites liés à la maladie enregistrés au cours des trois dernières semaines, seuls 93 (0,8%) étaient malveillants. Cependant, plus de 2 200 sites (19%) se sont révélés suspects.

Dans une autre recherche, une autre société de sécurité, Zscalar, a noté que les escrocs créent de plus en plus de sites proposant de faux kits de test à domicile et des applications prétendant protéger contre COVID-19.

De plus, les cybercriminels utilisent également «corona» ou «covid» comme URL pour faire des phishings. Ils demandent aux gens de saisir leurs identifiants et les redirige vers un article du CDC. Ci dessous un URL de phishing :

Plus tôt ce mois-ci, les tactiques de piratages de données et les vols d’argent en ligne ont été exposées. En effet ces hackers se servent de fausses cartes de coronavirus et d’applications Android. Il est donc conseillé de consulter les sources fiables qui fournissent les bonnes informations, ou qui vendent des appareils thérapeutiques. De plus, évitez d’ouvrir les pièces jointes de personnes inconnues.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

Dernières actualités