AUTORITÉ DIGITALE
Actualité high-tech et numérique

Après Huawei, ZTE ouvre en Europe un laboratoire de cybersécurité destiné à prouver la transparence

Les acteurs chinois de technologies conquièrent a grand pas tout le secteur de la technologie. Même s’ils sont confronté de part et d’autres par des décisions américaines et autres, ils sont prêts à tout faire pour rester la tête.

Il y a quelques mois déjà Huawei a ouvert un laboratoire dans la capitale belge dans une installation basée dans l’Union européenne, où les données sont strictement protégées par le règlement général sur la protection des données. Le but de ce laboratoire est de démontrer toute la transparence et la sécurité des dispositifs du constructeur chinois.

Après Huawei, c’est maintenant au tour du fabricant chinois d’équipements de télécommunication, ZTE, qui vient d’annoncer ce mercredi, l’ouverture à Bruxelles, d’un laboratoire de cybersécurité destiné à promouvoir la “transparence” de ses équipements.

Pour ZTE, le nouveau laboratoire permet aux visiteurs de prendre connaissance de son code source. La société déclare que ce troisième laboratoire, en comptant celui de la Chine et de l’Italie, contribuerait de manière décisive à « garantir la sécurité des solutions 5G de la société en cette époque. »

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

POPULAIRES CETTE SEMAINE

POPULAIRES CETTE SEMAINE

NEWSLETTER

Abonnez-vous et recevez nos actualités chez vous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

77 + = 86